Niveau d’études des personnes les plus riches du monde

Si vous voulez que votre diplôme soit un tremplin vers votre premier milliard, jetez un coup d’œil à nos recherches ! L‘argent et l’éducation ne vont pas toujours de pair, mais augmenter les chances en votre faveur en étudiant dur à l’université ne fait jamais de mal. Cependant, le plus difficile est souvent de choisir la filière à suivre. S’inspirer de ceux qui ont réussi dans leur domaine peut donc s’avérer utile.

Il y a quelques mois, nous avons examiné les PDG américains qui gagnent le plus, État par État. Après avoir effectué les recherches nécessaires, il était temps de découvrir le niveau d’études de la personne la plus riche de chaque pays du monde.

La carte que nous avons créée porte sur les diplômes  obtenus par les personnes les plus riches du monde. Les personnes qui ont obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur sans être titulaires d’une licence (par exemple, Graeme Hart, de Nouvelle-Zélande, qui a obtenu une maîtrise en gestion des entreprises sans être titulaire d’une licence) sont signalées par la mention « pas de licence », tandis que celles qui n’ont pas du tout de diplôme de l’enseignement supérieur sont signalées par la mention « pas de diplôme ».

Ceux qui n’ont pas terminé leurs études portent la mention « diplôme incomplet ». Dans les cas où un ménage entier s’est avéré être la « personne la plus riche » dans un pays particulier, il a été marqué en fonction des qualifications obtenues par ses membres (par exemple, pour la Croatie, nous avons marqué « plusieurs diplômes »). En général, nous avons essayé de rendre l’étiquetage des niveaux d’enseignement supérieur aussi clair que possible ; toutefois, pour un examen plus approfondi, vous pouvez trouver notre recherche ici.

Si vous souhaitez que vos études supérieures soient un tremplin vers votre premier milliard, jetez un coup d’œil à la carte ci-dessous et découvrez le diplôme dont vous avez besoin pour devenir l’une des personnes les plus riches du monde.

Amérique du Nord

L’homme le plus riche des États-Unis, Jeff Bezos, est aussi la personne la plus riche du monde, même s’il a connu une année 2019 maigre. Le règlement du divorce entre le patron d’Amazon et son ex-femme MacKenzie a fait d’elle l’une des cinq femmes les plus riches d’Amérique et du monde, permettant à Bill Gates de voler la première place à Jeff, mais de justesse. Jeff a étudié le génie électrique et l’informatique à l’université de Princeton (New Jersey), où MacKenzie a étudié l’anglais quelques années plus tard.

Dans le petit archipel formé par les îles de Saint Kittis et de Nevis, la personne la plus riche est plutôt Myron Wents, fondateur d’USANA. Né aux États-Unis, il a décidé dans les années 1990 de prendre la nationalité névisienne afin de profiter de ce paradis fiscal. Cette décision est ce qui le sépare de personnes comme Bill Gates, qui a déclaré un jour : « J’ai payé plus d’impôts que quiconque, plus de 10 milliards de dollars, mais il n’est que juste que le gouvernement demande aux personnes dans ma situation de payer des impôts nettement plus élevés ».

Europe

La personne la plus riche d’Albanie, Samir Mane, n’a pas compté sur son diplôme universitaire pour bâtir sa fortune. Il a commencé à étudier la géologie à Vienne en 1991, mais a abandonné au cours de sa première année. Il admettra plus tard que, « en fait, j’ai juste appris l’allemand là-bas ». Toutefois, les compétences linguistiques et culturelles qu’il avait acquises se sont révélées utiles lorsqu’il a décidé de fonder son entreprise sur l’exportation de téléviseurs et de magnétoscopes de l’Autriche vers son pays d’origine.

La personne la plus riche de Bulgarie a, en revanche, un parcours éducatif intéressant. Vasil Bojkov est non seulement titulaire d’un diplôme en mathématiques appliquées et en économie du travail de l’École nationale supérieure de mathématiques et de sciences de Sofia, ce qui lui permet de dynamiser ses activités commerciales, d’assurance et de jeu, mais aussi d’un diplôme en histoire de l’art de l’université de Buenos Aires. Le mécénat de Bojkov dans le domaine des arts est en effet bien connu et son appréciation de la beauté et de la créativité se manifeste dans sa collection d’antiquités. Après tout, l’éducation génère différents types de richesse !

Afrique

L’Afrique est le continent des grandes fractures. Sur le plan économique, les continents d’Afrique australe sont parmi les plus inégaux du monde. Au Nigeria, la richesse combinée des cinq personnes les plus riches dépasse le budget national, alors que six personnes sur dix vivent avec moins de 1,25 USD par jour. Cette disparité est également apparente lorsqu’on compare les différents pays africains. Par exemple, l’homme le plus riche du Nigeria, Aliko Dangote, possède une fortune de 8,8 milliards de dollars, contre 32 millions de dollars pour Benoni Urey, homme d’affaires et homme politique libérien.

Tous deux ont bâti leur fortune en vendant des produits dont tout le monde a besoin. M. Dangote a étudié l’économie et la gestion d’entreprise, mais son sens des affaires s’est développé dans la cour de récréation : « Je me souviens encore que lorsque j’étais à l’école primaire, j’achetais des cartons entiers de bonbons et les revendais, juste pour gagner de l’argent ». Aujourd’hui, son entreprise fournit 70 % de tout le sucre du Nigeria. M. Urey, quant à lui, est titulaire d’un diplôme scientifique et ses intérêts commerciaux incluent le logement et le plus grand réseau téléphonique du Liberia.

Asie

Dans presque tous les pays asiatiques, les personnes les plus riches appartiennent à la catégorie des milliardaires. En Inde, la première place revient à Mukesh Ambani, qui est à la tête de la société pétrolière et gazière de son défunt père. Sa formation est plus axée sur le côté scientifique que sur le côté commercial – il a étudié le génie chimique – mais cela ne signifie pas qu’il a peur de se diversifier lorsqu’il s’agit d’affaires : sa société a en effet récemment lancé un réseau 4G. « Tout ce qui peut passer au numérique, passe au numérique », dit Ambani, « l’Inde ne peut pas se permettre d’être à la traîne ».

Taïwan, la Thaïlande, la Chine et Brunei figurent parmi les nations dont les milliardaires ne possèdent aucun diplôme universitaire. Dans certains cas, la richesse est une question d’hérédité et de rang social. En revanche, Li Ka-shing – l’homme le plus riche de Chine et le 30e homme le plus riche du monde – est un magnat autodidacte du plastique qui a ouvert son entreprise à l’âge de 21 ans avec un prêt de seulement 6 500 dollars. Li Ka-shing est connu pour ses efforts philanthropiques : il s’est récemment engagé à faire don d’un milliard de dollars de Hong Kong (environ 127 millions de dollars américains) pour soutenir les entreprises touchées par les manifestations à Hong Kong.

Amérique du Sud

En 2005, Iris Fontbona a hérité de l’empire minier et de boissons de son mari Andrónico Luksic. La femme latino-américaine la plus riche du monde a ensuite su tirer parti de cette opportunité, menant l’entreprise familiale vers un succès toujours plus grand. Malgré le fait que Fontbona n’ait pas de diplôme universitaire, elle réussit à développer considérablement l’entreprise familiale d’exploitation minière et de brasserie et devient l’actionnaire majoritaire de la chaîne de télévision Canal 13.

La personne la plus riche d’Amérique du Sud (avec un capital d’environ 24,6 milliards de dollars) fonde également sa fortune sur la bière. Le Brésilien Jorge Paulo Lemann détient une participation majoritaire dans Anheuser-Busch InBev, le plus grand brasseur du monde, qui possède à son tour Pilsner Urquell et Foster’s Lager. À l’origine, cependant, Jorge a bâti sa fortune en tant que fondateur de la société d’investissement 3G Capital. Son diplôme d’économie de l’université de Harvard facilitera certainement le comptage de tout cet argent.

Océanie

La personne la plus riche d’Océanie est l’Australienne Gina Rinehart, qui a commencé par étudier l’économie à l’université de Sydney, avant de décider d’abandonner ses études et de suivre une formation sur le terrain dans l’entreprise d’extraction de minerai de fer de son père. Elle a appris par l’observation. Lorsque son père est décédé, laissant derrière lui une entreprise en faillite, Rinehart a pu redresser l’entreprise familiale et en faire l’une des principales sociétés minières d’Australie.

Le Néo-Zélandais Graeme Hart est titulaire d’une maîtrise en gestion d’entreprise de l’université d’Otago. Hart a été admis à ce cours sans être titulaire d’un baccalauréat, c’est pourquoi il est marqué « sans baccalauréat » sur notre carte.

Notre liste des personnes les plus riches du monde ne comprend pas beaucoup d’enseignants. Cependant, la personne la plus riche de Papouasie-Nouvelle-Guinée – l’ancien Premier ministre Michael Somare – a utilisé ses qualifications d’enseignant pour inspirer les jeunes esprits dans plusieurs écoles primaires et secondaires du pays avant de se lancer dans la politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.