Changer de profession en 2022 : est-ce le bon moment ?

Si vous êtes fatigué ou insatisfait de votre travail, il est peut-être temps de changer de carrière. Cet article vous aidera à savoir s’il est temps de quitter votre ancien emploi et de bouleverser votre carrière.

En grandissant, nous pensons que la plupart des décisions concernant notre vie peuvent attendre. Quelle école fréquenter, qui épouser, avoir ou non des enfants, où habiter, toutes ces choses que vous avez décidé de remettre à plus tard… elles peuvent attendre, du moins pendant un certain temps, mais qu’en est-il du choix d’une carrière professionnelle ? Pour ce qui est de la dernière, vous devez commencer à y penser bientôt, peut-être trop tôt.

Avec la pression que représente le choix d’une carrière alors que l’on est encore à l’école, il n’est pas surprenant que beaucoup d’entre nous finissent par se lancer dans la mauvaise carrière. En fait, selon une étude de l’université de Phoenix (Arizona, États-Unis), 58 % des adultes interrogés, dont 86 % avaient une vingtaine d’années, sont intéressés par un changement de carrière. Il est tout à fait normal de ne pas savoir ce que l’on veut faire du reste de sa vie et il n’y a aucune honte à décider de tourner le dos à une carrière qui ne vous convient pas.

Dans ce guide, nous verrons ce qu’implique un changement de carrière, comment déterminer si c’est le bon moment pour changer de carrière et quels en sont les avantages, et enfin, s’il est jamais trop tard pour changer de carrière. Avant de répondre à toutes ces questions, nous ouvrons ce guide par un petit quiz.

Devrais-je changer de travail ?

Chaque emploi a ses hauts et ses bas. Il y aura toujours des jours où vous vous sentirez stressé ou désintéressé, ou quand vous voudrez simplement rester au lit et regarder Netflix (qui ne l’a pas fait ? !). Toutefois, lorsque les « mauvais jours » commencent à devenir une constante, arrêtez-vous et pensez au fait qu’en moyenne, nous passons plus de temps à travailler qu’à faire autre chose, souvent même à dormir. Par conséquent, vous vous devez à vous-même et à votre santé mentale de vous poser la question suivante : est-il temps de prendre un nouveau départ ? Ce petit questionnaire vous aidera à calculer les hauts et les bas de votre carrière actuelle.

Comment savoir si vous êtes prêt pour une nouvelle carrière ?

Si vous avez le sentiment d’avoir atteint les limites de votre carrière actuelle, l’étape suivante consiste à décider s’il est temps de chercher un nouveau poste dans le même secteur ou de poursuivre une nouvelle carrière. Si l’un des signes énumérés ci-dessous vous dit quelque chose, un changement de carrière pourrait vous convenir. Si vous vous identifiez à toutes les sonnettes d’alarme suivantes, vous êtes presque certainement dans la mauvaise profession.

Vous vous ennuyez

En moyenne, chacun d’entre nous consacre 90 000 heures de sa vie au travail. C’est beaucoup trop d’heures pour s’ennuyer ! Il n’est écrit nulle part que le travail doit être monotone : il peut être engageant, intéressant et épanouissant. Une fois à la retraite, vous pouvez regretter amèrement d’avoir perdu tant de temps à effectuer les mêmes tâches semaine après semaine et année après année pour le même salaire et sans aucune stimulation.

Vous ne progressez pas

Quand avez-vous eu votre dernière promotion ? Qu’en est-il de vos compétences ? Apprenez-vous régulièrement de nouvelles choses ? Compte tenu du rythme sans cesse croissant des progrès technologiques, si vous n’avez pas réussi à inclure de nouvelles qualifications ou compétences pratiques dans votre CV, vous ne progressez probablement pas assez vite.

Votre salaire n’a pas augmenté

Même si l’argent ne fait pas le bonheur, vous devez toujours être correctement rémunéré pour votre travail. Une simple augmentation pour se conformer aux lois sur le salaire minimum ne suffit pas : votre salaire doit augmenter en fonction de votre rôle dans l’entreprise et de vos années d’emploi. Si vous ne vous souvenez même pas de la dernière augmentation que vous avez reçue, il est fort probable que vous ne gagnez pas ce que vous méritez.

N’oubliez pas non plus que le taux d’inflation augmente chaque année, de sorte que, techniquement, ne pas recevoir d’augmentation équivaut à une réduction de salaire ! Pour avoir une idée de ce que devrait être votre salaire en fonction de votre profession et de votre lieu/année d’emploi, jetez un coup d’œil aux données salariales brutes et nettes référencées dans notre guide.

Vous êtes surmené

Si l’on vous demande d’effectuer des tâches supplémentaires ou de faire des heures supplémentaires, sans rien (ou presque) recevoir en retour, cela signifie que votre employeur vous considère comme acquis. Travailler tard ou le week-end n’est acceptable que si cela arrive de temps en temps et, surtout, si vous êtes payé en heures supplémentaires ou si vous êtes passionné par votre travail. Mais si vous travaillez plus de 40 heures par semaine et que, si vous en avez le choix, vous aimeriez travailler moins, rappelez-vous qu’être surmené ou au bord de l’épuisement professionnel ne vous aidera pas à rester amoureux de votre travail.

Vous n’utilisez pas vos compétences

Si vous avez étudié pour devenir un développeur web, mais que vous avez fini par emballer des boîtes pour gagner votre vie, vous gaspillez certainement votre talent. Il arrive souvent que ce que vous avez appris ne corresponde pas exactement à ce que vous voulez faire de votre vie. Mais si vous avez un ensemble de compétences particulières que vous aimeriez utiliser et que votre emploi actuel ne vous permet pas de le faire, trouvez une carrière où ces compétences sont valorisées.

Votre entreprise est en crise

Si l’entreprise pour laquelle vous travaillez est en crise, il y aura des preuves de cette situation. Lorsque les employés commencent à être licenciés et les opérations rationalisées, il est temps pour certains de créer des opportunités au sein de l’entreprise et pour d’autres de partir. Certaines entreprises réussissent, d’autres échouent et, au moins dans la plupart des cas, ce n’est pas votre faute.

Votre secteur est en crise

Si l’entreprise pour laquelle vous travaillez est en crise parce que l’ensemble du secteur est en déclin, ce pourrait être le moment idéal pour un changement de carrière. Les crises sectorielles sont et seront toujours une constante du monde dans lequel nous vivons : les secteurs qui étaient florissants dans le passé ne le seront pas toujours à l’avenir. Les plus chanceux sont ceux qui travaillent dans des secteurs évolutifs et qui sont capables de voir les signes avant-coureurs avant qu’il ne soit trop tard.

Vous ne supportez pas votre patron

Souvent, il ne s’agit pas de quitter un emploi en tant que tel, mais de laisser derrière soi de terribles employeurs. Si vous n’aimez pas votre patron – et ce sentiment semble être réciproque – vous finirez par détester votre travail et ne serez jamais en mesure de donner le meilleur de vous-même. La vie est trop courte pour la passer à être frustré par le travail. Il y a beaucoup d’employeurs extraordinaires dans ce monde qui attendent de vous rencontrer !

Stress lié au travail : souffrez-vous d’épuisement professionnel ?

L’épuisement mental et physique lié au travail, appelé syndrome d’épuisement professionnel (ou simplement burnout), est une véritable maladie. C’est bien plus qu’un simple « aïe, je n’ai pas envie de travailler aujourd’hui » et cela peut sérieusement affecter votre bien-être émotionnel, physique et mental.

Selon David Ballard, membre de l’American Psychological Association (APA), l’épuisement professionnel peut être défini comme « une période prolongée au cours de laquelle l’individu se plaint de fatigue et d’apathie, ce qui entraîne une baisse des performances professionnelles ».

Dans un article publié dans Forbes, le Dr Ballard a identifié 10 signes qui vous permettront de savoir si vous souffrez d’épuisement professionnel.

  • Épuisement
  • Manque de motivation
  • Frustration, cynisme et autres émotions négatives
  • Problèmes cognitifs
  • Baisse du rendement au travail
  • Problèmes interpersonnels à la maison et au travail
  • Manque de soins personnels
  • Se préoccuper de son travail même quand on n’est pas au travail
  • Diminution générale de la satisfaction
  • Problèmes de santé

Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes, un changement de carrière pourrait vous convenir.

Les avantages d’une reconversion professionnelle

Jusqu’à présent, nous nous sommes concentrés exclusivement sur les raisons pour lesquelles vous pourriez vouloir vous éloigner le plus possible de votre carrière actuelle… ou pas, selon le cas. Mais que gagneriez-vous ? Parce que, avouons-le, changer de carrière n’est pas exactement comme changer de sous-vêtements. C’est un grand pas et ça peut être effrayant. C’est un peu comme changer le statut de sa relation sur Facebook, mais en pire.

Cela change votre vie. Heureusement, il suffit de jeter un coup d’œil aux avantages pour se rendre compte que c’est une décision qui vaut la peine d’être prise. Votre carrière mérite d’être choisie délibérément et en toute connaissance de cause, sinon vous risquez de vous rabaisser et de vous déprécier, de gagner infiniment moins que vous ne le méritez et de perdre des années et des années d’expérience professionnelle précieuse que vous ne récupérerez jamais.

Réalisez votre potentiel

Contrairement à ce que beaucoup voudraient vous faire croire, il est possible d’avoir un travail qui vous rende heureux. Comment ? En choisissant un emploi qui vous permet de réaliser votre potentiel. Vous êtes peut-être un leader né, mais vous n’avez jamais eu l’occasion de le montrer, ou vous avez un sens aigu du style et une passion pour le design qui n’attendent que l’occasion de s’épanouir.

En changeant de carrière, vous aurez enfin la possibilité de réaliser vos ambitions – ces ambitions que vous avez longtemps mises en veilleuse, faute d’opportunités favorables.

Mettez vos compétences à profit

Votre premier emploi n’est pas toujours celui qui correspond le mieux à vos compétences et à vos capacités. Selon une étude publiée dans le Guardian, environ un diplômé sur trois finit par ne pas être à la hauteur des emplois qu’il trouve à la sortie de l’université.

Cela signifie que ce pourcentage de diplômés aura de moins bonnes perspectives et devra se contenter de revenus inférieurs à ceux qui ont reçu des conseils de carrière ciblés et rédigé un CV mettant en valeur leurs compétences. Cependant, les gens ne se rendent souvent compte qu’une carrière particulière n’est pas la bonne que lorsqu’ils l’exercent. Prenez le temps d’identifier vos compétences et de mesurer vos points forts. Quelle est votre spécialité ? Quel genre de travail souhaitez-vous faire ? Que trouvez-vous facile à faire ?

Identifiez la carrière que vous souhaitez poursuivre et orientez votre recherche d’emploi en fonction de vos compétences. Concentrez-vous ensuite sur la façon de présenter vos compétences de manière à convaincre les employeurs que vous êtes le candidat idéal.

Développer de nouvelles compétences

L’un des plus grands avantages d’un changement de carrière est d’avoir la possibilité de développer de nouvelles compétences. Si le fait de « sauter » d’un emploi à l’autre ne fait pas la meilleure impression, les différentes compétences acquises dans chaque emploi feront l’affaire.

Quelle que soit votre profession, en changeant d’emploi, vous pouvez acquérir de nouvelles compétences non techniques (voir cet article pour en savoir plus sur les soft skills) que vous pourrez utiliser dans votre nouvelle carrière. Les compétences générales comprennent les aptitudes à la communication, la gestion du temps, l’éthique professionnelle, la résolution de problèmes, le travail en équipe et la flexibilité.

En outre, vous aurez peut-être l’occasion de développer un certain nombre de hard skills – c’est-à-dire les compétences nécessaires pour exercer un emploi particulier – comme la programmation informatique, l’usinage, l’analyse de données ou le marketing numérique. Enfin, n’oubliez pas que l’apprentissage de nouvelles choses renforce la confiance en soi et vous aide à progresser.

Développez votre réseau

Un nouvel emploi va de pair avec de nouveaux collègues, des personnes qui peuvent vous inspirer, vous soutenir, vous encadrer et vous apprendre de nouvelles choses. Travailler au sein d’une nouvelle équipe vous aidera à vous épanouir non seulement sur le plan professionnel, mais aussi sur le plan personnel, en vous libérant du sentiment de stagnation qu’engendre le fait d’être coincé parmi des collègues qui ne partagent pas vos ambitions professionnelles.

Gagner plus d’argent

Changer d’emploi uniquement pour l’argent n’est peut-être pas la meilleure voie vers le succès mais, avouons-le, être mieux payé ne fait jamais de mal. Selon les données recueillies par le Bureau of Labor Statistics (une unité du ministère américain du travail), un employé moyen peut gagner jusqu’à 20 % de plus en changeant d’emploi. Maintenant, comparez cela à l’augmentation salariale moyenne dérisoire de 3 % que connaissent les travailleurs qui choisissent de ne pas changer de carrière.

Est-il jamais trop tard pour changer de carrière ?

Après avoir examiné les avantages d’un changement d’emploi et les raisons spécifiques qui vous poussent à le faire, un changement de carrière peut sembler être une évidence, n’est-ce pas ?

Attendez. Voici la question habituelle de l’âge : suis-je trop vieux pour changer de carrière ? Non. Absolument pas. Vous n’êtes pas du tout vieux pour un changement de carrière, car on n’est jamais trop vieux.

La simple idée que nos carrières sont contrôlées par une minuterie et qu’une fois atteint un certain âge, il est trop tard pour changer de cap est complètement ridicule. Nous avons été élevés dans l’idée qu’une fois que l’on a quitté l’école, on devrait déjà savoir avec certitude ce que l’on fera du reste de sa vie : en bref, si l’on choisit la mauvaise voie quand on est jeune, on est foutu.

Quelle absurdité ! Si vous voulez changer de carrière, faites-le !

La tranche d’âge la plus touchée par l’expression « Je suis désolé, je crains qu’il ne soit vraiment trop tard pour que vous vous éloigniez de la carrière que vous avez choisie » est celle des 30-40 ans. L’opinion générale est que si vous avez entre 30 et 40 ans, changer de carrière revient à jeter à la poubelle toutes les années et l’énergie investies pour arriver là où vous êtes maintenant.

C’est un parfait exemple de « coût irrécupérable » – vous avez déjà dépensé votre temps et votre énergie, il est inutile de s’y attarder ! En fait, suivre l’opinion commune pourrait être extrêmement préjudiciable. Que gagnez-vous à rester coincé dans une carrière que vous détestez simplement parce que vous la faites depuis des années ?

Ça n’a pas de sens ! Dissipons donc les mythes qui entourent le changement de carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.